Colonne vertébrale du Grand Rovaltain, le SCoT fixe les grandes orientations de son urbanisme et de son développement

Le Schéma de cohérence territoriale traduit un projet stratégique partagé pour l’aménagement durable du Grand Rovaltain soit 103 communes de Drôme et d’Ardèche pour 25 ans. Porté par le syndicat mixte du SCoT, il est en vigueur depuis le 17 janvier 2017.

Le SCoT c’est à la fois une démarche politique et un outil de planification qui prend la forme d’un document d’urbanisme dont le contenu, les objectifs et la portée sont définis par le code de l’urbanisme. Son élaboration qui s’est inscrite dans la durée, a mobilisé diverses forces vives du territoire : élus, acteurs institutionnels, associations, ...

Le SCoT permet à l'échelle du bassin de vie, d'encadrer et coordonner les plans locaux d'urbanisme ainsi que les programmes locaux de l’habitat, les plans de déplacements urbains, les plans climat air énergie. En particulier, il a pour mission de planifier la réduction de la consommation des espaces agricoles, naturels et forestiers. Les choix et les arbitrages, largement débattus,  permettent ainsi à notre territoire d’adopter des formes d'urbanisation et de développement plus compactes, et respectueuses de son patrimoine, de ses ressources, de ses caractéristiques paysagères, de la qualité de son cadre de vie.

A travers le SCoT, le Grand Rovaltain s’est doté d’un projet de développement et d’aménagement à horizon 2040 :

  • Pour se mettre en capacité d’accueillir de l’ordre de 57 000 habitants supplémentaires,
  • En permettant la production de 45 000 logements nouveaux,
  • En favorisant la création de 40 000 emplois supplémentaires.

 

Pour vivre et se développer dès aujourd’hui dans un cadre de vie de qualité et attractif, le SCoT organise la maîtrise de la consommation foncière : elle sera divisée par deux par rapport à la période 2001-2014. Le SCoT c’est aussi la protection des espaces agricoles et naturels, la protection et restauration de la trame verte et bleue pour le maintien de la biodiversité et la qualité de vie, un développement économique ambitieux et bien réparti, un habitat pour tous , une mobilité efficace et des modes de déplacements adaptés aux besoins des habitants, des entreprises, des mesures pour la qualité de l’air, la santé et la transition énergétique, la protection et la valorisation de nos paysages et de la diversité du patrimoine commun.

Projet de territoire qui reflète les réponses du territoire à cette stratégie, le SCoT comprend :

  • Un diagnostic partagé détaillé dans le rapport de présentation qui contient également une évaluation environnementale,
  • Une stratégie commune de développement du territoire et d’anticipation à travers le Projet d’Aménagement et de Développement Durables,
  • Des règles du jeu à respecter décrites dans le Document d’Orientation et d’Objectifs.

Le SCoT approuvé est un document vivant qui sera évalué au minimum tous les 6 ans et dont les effets sur le territoire sont mesurés dès sa mise en œuvre.

Les documents du schéma de cohérence territoriale

Retrouvez ci-dessous les documents exécutoires du schéma de cohérence territoriale approuvé le 25 octobre 2016 et entré en application le 17 janvier 2017.

Le rapport de présentation

Il contient le diagnostic, l'état initial de l'environnement, la justification des choix, l’évaluation environnementale, les indicateurs de suivi et le glossaire. - 484 pages -

Rapport de présentation.pdf - pdf 27.5 Mo
Télécharger

Le projet d'aménagement et de développement durables

Il fixe les grandes orientations pour l’aménagement et e développement du Grand Rovaltain de 2017 à 2040. - 82 pages -

Projet d'Aménagement et de Développement Durables.pdf - pdf 2.7 Mo
Télécharger

Le document d'orientation et d'objectifs

Il  traduit, à travers ses dispositions et ses objectifs, la stratégie de développement du PADD et donne au territoire les outils nécessaires pour mettre en œuvre le SCoT pour les 25 ans à venir. - 156 pages -

Document d'Orientation et d'Objectifs.pdf - pdf 33.2 Mo
Télécharger

ALLER plus loin : La mise en oeuvre