Une économie rayonnante et une fonctionnalité à préserver

L'activité agricole représente un enjeu majeur pour le Grand Rovaltain, en termes d'emplois, d'alimentation ou encore de gestion de l'espace à travers des fonctions environnementale ou paysagère. 

Préserver les espaces agricoles par le maintien et le développement d'une agriculture d'excellence

Le Grand Rovaltain a la chance de disposer d’une agriculture forte, créatrice de richesses et dont la qualité est reconnue : on dénombre 22 AOC/AOP/IGP sur le territoire.

Le SCoT inscrit comme principe la préservation de toutes les zones agricoles, travaillées ou non, car toutes présentent un potentiel (actuel ou futur) de support à une activité agricole. L’agriculture du territoire se caractérise en particulier par la diversité et l’interdépendance des activités des exploitations agricoles. Pour maintenir ce système de polyculture-élevage, il est autant nécessaire de préserver les prairies des reliefs, que les terres dédiées à la production fourragère de la plaine. Pour autant, le SCoT prescrit aux collectivités la nécessité de définir plus précisément les espaces agricoles stratégiques, à préserver sur le long terme de toute construction, y compris agricole.

La réussite de ces objectifs passe par la réalisation de diagnostics agricoles, si possible intercommunaux, et qu’ils listent les éléments devant définir ces espaces stratégiques : présence d’infrastructures agricoles (tels les réseaux d’irrigation, les fossés, les haies…) ; classement en appellation à forte valeur ajoutée économique, au premier rang desquels se trouvent les espaces en AOC viticole, porteurs d’emploi, mais aussi de paysages et d’une identité locale très forte.

Diviser par 2 la consommation de terres agricoles, naturelles et forestières

Entre 2001 et 2014, ce sont plus de 180 ha qui ont été artificialisés chaque année au profit de l’urbanisation, du développement économique et de la construction d’infrastructures de transport et d’équipement dans le Grand Rovaltain. Afin de protéger durablement les ressources agricoles et naturelles du territoire, le SCoT fixe l’objectif ambitieux de réduire par deux la consommation d’espace, tout en maintenant une croissance démographique et économique.

Afin d’assurer de manière pérenne le fonctionnement agricole et écologique du territoire, les collectivités doivent mettre en œuvre les conditions d’une préservation efficace des espaces agricoles, naturels et forestiers et de leur valorisation, à des fins économiques, sociales, environnementales, identitaires et de qualité de vie.

D’une manière générale, l’ambition de préserver les espaces agricoles concerne l’ensemble des terres agricoles, quelles que soient leurs mises en valeur. Cette ambition s’entend bien entendu hors des 2 300 ha que le SCoT fixe comme consommation maximale d’ici 2040.

Comme la préservation de certains secteurs nécessite d’être affirmée de manière plus importante, le SCoT a défini des fronts urbains qui jouent à long terme le triple rôle de :

  • protection de l’espace agricole de l’étalement urbain non maîtrisé ;
  • de délimitation de la largeur des corridors écologiques ;
  • limites pérennes à l’extension urbaine pour lutter contre l’urbanisation diffuse ou l’urbanisation linéaire sur certains axes de déplacement.

Etude de prospective Trajectoire Agricole & Alimentaire Durable 2050 de Valence Romans Agglo

La Communauté d’agglomération Valence Romans Agglo élabore sa stratégie agricole et alimentaire à horizon 2050. Elle a choisi d’inscrire cette démarche dans le cadre de sa candidature à l’appel à projet Territoire d’Innovation (TIGA) considérant les ressources agricoles, alimentaires et gastronomiques du territoire comme des atouts et des secteurs à forte innovation.

L’élaboration de la stratégie agricole et alimentaire de Valence Romans Agglo fait suite à la Charte de développement Agricole et Forestier (DAF) qui a vocation a être traduite dans un plan d’actions opérationnel, au profit du territoire, des acteurs agricoles et forestiers locaux et, plus largement, des habitants et visiteurs de l'agglomération.

Diagnostic agric et alim-131118.pdf - pdf
Télécharger
Présentation Scenario 2050-131118.pdf - pdf
Télécharger

Charte partenariale Développement Agricole et Forestier de Valence Romans Agglo

La Communauté d'Agglomération de Valence Romans a défini une stratégie de Développement Agricole et Forestier qui a conduit à la rédaction d’une charte partenariale de Développement Agricole et Forestier (DAF). 

Charte pour une meilleure prise en compte de l'agriculture dans la gestion du foncier et de l'urbanisme

Retrouver ici la "Charte pour une meilleure prise en compte de l'agriculture dans la gestion du foncier et de l'urbanisme" de la Chambre d'Agriculture de la Drôme et cosignée par le Préfet de la Drôme, les Présidents du Conseil Général, de l'Association des Maires et de la Chambre d'Agriculture de la Drôme.