Cookie Consent by PrivacyPolicies.com

Les réalisations du Contrat Vert et Bleu

Améliorer le fonctionnement de la zone humide des Couleures sur la Barberolle

Volet Travaux– Action B14
Valence Romans Agglo

La zone humide des Couleures, alimentée par la rivière de la Barberolle et située à l’entrée est de Valence, s’inscrit dans un site de 15ha labellisé Espace Naturel Sensible local depuis mai 2019 en partenariat avec le Département 26. Valence Romans Agglo en est le gestionnaire et le principal propriétaire.

La circulation de l’eau dans la zone humide peut être perturbée et impacter l’occupation du site par la faune aquatique, ainsi que sa fréquentation par les oiseaux migrateurs hivernants, les amphibiens… Cette perturbation provient des contraintes hydrauliques liées à la fonction de bassin de rétention du site, ainsi que des variations du débit de la Barberolle.

De plus, la continuité piscicole de la Barberolle est détériorée sur ce site par la présence d’un pipeline qui fait obstacle à la remontée de la faune aquatique.

Afin de restaurer, d’optimiser le fonctionnement de la zone humide et de rétablir la continuité écologique de la Barberolle au droit du seuil du pipeline, une expertise technique a été lancée en 2018 par Valence Romans Agglo avec l’appui d’un bureau d’études spécialisé et a abouti à la proposition d’une rivière de contournement (rétablissement du cours de la Barberolle à son point bas et contournement de l’obstacle constitué par le seuil actuel). Après ralentissement du projet du fait de certaines contraintes techniques liées au pipeline, la phase Travaux est aujourd’hui envisageable ; elle sera programmée dans les années à venir, en partenariat avec l’Agence de l’Eau RMC et le Département de la Drôme

 De plus, de nombreuses actions sont mises en place annuellement sur le site dans le cadre de la politique de gestion, de préservation et de mise en valeur de l’Espace Naturel Sensible. En particulier, les espaces de zone humide et les pelouses sèches sont gérés et entretenus de manière à maintenir les milieux et les plantes à enjeux écologiques et à contenir les espèces végétales invasives (comme la Renouée du Japon). Par ailleurs, le site fait l’objet d’un suivi scientifique et d’une valorisation pédagogique régulière (environs vingt animations scolaires sur site depuis 2009, dont la dernière en octobre 2020 avec le Collège Gérard Gaud de Bourg lès Valence). A ce titre et afin de développer ce volet valorisation, l’ENS des Couleures va faire l’objet en 2021 d’une étude d’éco interprète qui aboutira notamment à l’aménagement d’un sentier de découverte.

Brochure des principaux leviers d’actions à disposition des élus pour renforcer la trame verte et bleue dans les communes de notre territoire

Volet Sensibilisation– Action C1
Syndicat Mixte du SCoT du Grand Rovaltain

Ce document propose cinq leviers d’actions pour agir à l’échelon communal en vue de mieux préserver ou restaurer les continuités écologiques. Il est illustré d’exemples d’actions à mener et présente les différents acteurs susceptibles d’accompagner les communes, ainsi que des outils et procédures pouvant être mis en œuvre.

Étude de hiérarchisation des enjeux des zones humides pour l’élaboration d’une stratégie globale

Volet Urbanisme – Action A3
Syndicat Mixte du SCoT du Grand Rovaltain

En écho à la journée mondiale des zones humides du 2 février, le syndicat mixte du SCoT du Grand Rovaltain diffuse les résultats de son étude sur les enjeux des zones humides du Grand Rovaltain.

Cette étude confiée au bureau d’études LATITUDE a été menée dans le cadre du Contrat vert et bleu et cofinancée par l’Agence de l’eau et le FEDER. Elle poursuivait deux objectifs :

  • améliorer la prise en compte des enjeux des zones humides notamment dans les documents et projets d’urbanisme locaux dans une démarche concertée et cohérente à l’échelle du SCoT du Grand Rovaltain ;
  • favoriser l’émergence d’actions opérationnelles de préservation, de gestion et de mise en valeur des zones humides, par l’implication des acteurs locaux concernés dans la démarche.

Deux supports sont désormais disponibles à l'attention des élus, des techniciens et des bureaux d'études :

Une cartographie des zones humides connues présentant pour chacune les sensibilités et un enjeu prioritaire: Lien vers la cartographie en ligne;
Neuf fiches outils en réponse aux enjeux soulevés : les obligations en matière de zones humides mais surtout les possibilités d’agir en présentant de manière synthétique les outils existants et les interlocuteurs à disposition des élus sur le territoire au regard de l’enjeu décrit.

Le barrage du Valendy

Volet travaux - Action B12
Arche Agglo

La continuité des rivières est souvent perturbée par l’aménagement de seuils ou de barrages pour la production hydro-électrique ou pour d’autres activités. Pour permettre aux animaux de se déplacer le long des cours d’eau, on peut supprimer ces barrages ou seuils lorsque cela est possible ou à défaut, réaliser des aménagements pour permettre à la faune (poissons, loutres, castors...) de franchir ces obstacles.

Sur la rivière Doux, la suppression du barrage du Valendy, classé ouvrage prioritaire pour la continuité piscicole, a été réalisée en 2016 dans le cadre d’une action du Contrat Vert et Bleu portée par Arche Agglo. Le suivi topographique et piscicole effectué avant travaux se poursuivra pendant 2 ans.

La gestion des pelouses sèches de Beauregard Baret

Volet Travaux – Action B1
Conservatoire des espaces naturels

Les pelouses sèches sont des espaces naturels constitués d'une végétation relativement rase, composée de plantes herbacées vivaces (qui vivent plusieurs années comme les chardons…) et de petits arbustes, qui se rencontrent généralement sur un sol calcaire, pauvre, ensoleillé et souvent exposé au vent. Elles abritent de nombreuses espèces remarquables, notamment des orchidées, des insectes comme les papillons et des oiseaux. Un quart des espèces végétales protégées poussent sur les pelouses sèches.

A Beauregard-Baret, différentes actions de préservation sont mises en œuvre sur les pelouses de Tête d’Homme, où sont présentes 26 espèces d’orchidées : débroussaillage et acquisition de terrains pour les préserver, travail sur la reconquête pastorale, réalisation de suivis des populations animales et végétales (notamment sur l’orchidée Ophrys de la Drôme - Ophrys Drumana), balisage d’un sentier de randonnée… Des animations scolaires sont réalisées régulièrement avec des classes de primaire, avec des sorties à la découverte des orchidées notamment.

Pour en savoir +

Plantations de haies sur la plaine de Valence

Volet Travaux - Action B27
Fédération de Chasse 26

Le réseau constitué par les haies crée des espaces de circulation pour les espèces animales et végétales et permet à de nombreuses espèces de se nourrir, de s’abriter et de se reproduire. Elles protègent en même temps les cultures contre le vent et améliorent le sol grâce aux racines et en luttant contre l’érosion et l’assèchement. Les oiseaux et insectes auxiliaires présents dans ces haies participent au bon fonctionnement des écosystèmes et à la lutte contre certains ravageurs des cultures.

 Le Contrat Vert et Bleu du Grand Rovaltain agit par la plantation de haies dans la plaine de Valence avec la Fédération de Chasse 26 : une première haie a ainsi été plantée en 2017 sur la commune de Chateaudouble.

Des ruches dans la ville

Volet Sensibilisation - Action C8
Association Le Mat

Une dizaine de ruches ont à ce jour été installées sur Valence et son agglomération dans le cadre du Contrat Vert et Bleu (notamment sur le site de la Régie de l’Eau de Valence à proximité du réservoir de Thabor ou du jardin de l’Oasis Rigaud). Objectif : favoriser la biodiversité tout en sensibilisant aux problématiques environnementales.

Une ruche-cheminée à vocation pédagogique a notamment été installée pour permettre la sensibilisation des scolaires et du grand public.

L’entretien des ruches, la récolte de miel, la sensibilisation et la formation à l’apiculture de citoyens est assurée par l’association Le Mat.

Pour en savoir +

Etude sur l'impact du réseau routier sur les déplacements des chauves-souris (RD568)

Volet Etudes - Action D3
LPO Drôme

En 2016 et 2017, la LPO Drôme a mené une étude pour déterminer si la présence d’infrastructures de transport, et plus particulièrement la Route Départementale 538 entre Chabeuil et Upie, avait un impact sur les chauves-souris en termes de mortalité.

Plusieurs espèces de chauves-souris rares et menacées (le Grand rhinolophe, le Petit rhinolophe et le Murin à oreilles échancrées, trois espèces très sensibles à la mortalité routière) vivent en effet à proximité immédiate de la RD 538.

Cette étude a permis l’identification des principaux points de franchissement de cette route, dont plusieurs points noirs (constat de mortalité des animaux), ainsi que l’élaboration de propositions de solutions.